Aujourd’hui, les Lyonnais ont appris que Denis Broliquier se lance lui aussi à la conquête de la mairie de Lyon. Cette décision fait suite à des semaines, voire des mois de tergiversations, durant lesquels ce candidat de la droite et du centre a oscillé entre un ralliement au candidat macroniste ou une alliance avec celui des Républicains.

La division semble toucher tous les camps, signe que Lyon n’échappe pas à la recomposition politique en cours en France. Etienne Blanc fait les frais de cette division et de ces calculs politiciens. Ainsi, ma candidature est aujourd’hui la seule qui se fait en rassemblant les amoureux de Lyon.

La véritable alternance se trouve dans ce rassemblement et j’appelle tous ceux qui veulent servir Lyon et travailler au bien commun de notre ville à nous rejoindre.